Communiqué

Le 9 mars, 2012 - 12h58

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

MINE KAMI : LES FERMONTOIS DOIVENT ÊTRE CONSULTÉS

Jonathan Genest-Jourdain partage les appréhensions des Fermontois

UASHAT / SEPT-ÎLES – Le député néo-démocrate Jonathan Genest-Jourdain (Manicouagan) partage les inquiétudes de la population de Fermont quant aux effets négatifs que risque d’avoir le projet de la compagnie Alderon sur l’environnement et leur santé ; par le fait même, il demande aux gouvernements provinciaux du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador d’exiger l’acceptabilité sociale des deux côtés de la frontière avant de donner leur aval au projet.

Le projet Kamistiatusset, rappelle le député de Manicouagan et porte-parole adjoint de l’opposition officielle pour les Affaires autochtones, est un projet minier situé à cheval sur la frontière du Québec et du Labrador, sur un territoire qui est à la fois revendiqué par les Innus du Québec et ceux du Labrador. 

« Les compagnies minières et certains gouvernements sont devenus des as dans le contrôle des processus de consultation », dénonce le député néo-démocrate, qui souhaiterait voir les minières mettre autant d’énergie et d’efforts à consulter et à prendre en considérations les craintes des Fermontois qu’elles en mettent à faire de annonces officielles à grand déploiement devant les milieux d’affaires de Sept-Îles, bien loin des citoyens qui auront à vivre avec une mine dans leur cour arrière.

« Le territoire appartient au peuple et non à des compagnies privées.  Ces dernières ne peuvent l’exploiter dans leur intérêt unique au détriment des occupants du territoire », précise le député néo-démocrate, qui ajoute aussi que les membres de la communauté naskapie de Kawawachikamach, située au nord de la circonscription de Manicouagan, traduiraient quant à eux Kamistiatusset par Terre qui appartient aux travailleurs.

« La jouissance d’un territoire riche, de paysages magnifiques, d’air pur, de milieux aquatiques productifs et d’un milieu social sain, sont visiblement des valeurs auxquelles les Fermontois sont attachés ; elles sont aussi des valeurs innues que je partage », conclut Jonathan Genest-Jourdain. 

  

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Marc Fafard, Adjoint : (418) 961-3517 ou fafard@telus.blackberry.net